Ma PAL du mois – juin

Récemment, j’ai fait un constat personnel : je ne passe plus assez de temps à lire !
Plus jeune, je passais pourtant des heures la tête plongée dans des livres et j’avais fréquemment le syndrome du « Oups-j’ai-fini-mon-livre-en-une-journée-parce-que-j’ai-oublié-de-m’arrêter-tellement-il-était-trooop-bien ».

Aujourd’hui, je me rends bien compte que j’ai perdu ce rapport si particulier à la lecture…
Bien sûr, c’est normal, je n’ai plus la même vie, la journée est vite remplie par le boulot, les corvées du quotidien, binge-watcher devant Netflix heu… je veux dire aller faire consciencieusement ma session de sport…

Et puis il y a ce réflexe aussi, de prendre le portable ou l’ordi et passer des heures à checker des choses et d’autres sur les réseaux sociaux, les blogs, les vidéos sur YouTube, etc… alors qu’à certains moments, je pourrais simplement tout fermer et me prendre un bon livre.

Et je n’ai vraiment pas d’excuse : mon appart’ regorge de livres que j’ai acheté sans les lire au final et ma liste de lecture sur le site de la Fnac fait des kilomètres…

Blissfully Yours livres PAL du mois #1Alors je me suis fixée un objectif : sélectionner quatre à cinq livres par mois et me tenir à leur lecture, soit à peu près un livre par semaine.
Et pour m’aider et me motiver, je me suis dit que j’allais partager avec vous chaque mois cette petite sélection.

Et si au passage ça permet de vous faire découvrir de nouveaux titres, c’est avec plaisir ! De même, si vous voulez me conseiller des livres qui vous ont plu, n’hésitez pas je suis preneuse !!

En parallèle, je me suis récemment créé un compte sur Goodreads (qu’il faut que j’alimente d’ailleurs) !
Donc si vous y êtes déjà, là aussi hésitez pas : ajoutez moi !

Voici donc ma première « PAL du mois » !

Everything Everything, de Nicola Yoon

Blissfully Yours-blog-livres-Everything-Everything« Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de «maladie de l’enfant-bulle».
En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors.
Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir.
Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses.
Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre. »
Everything, Everything, de Nicolas Yoon, 16,90€

◇◇◇◇

La Faucheuse, de Neal Shusterman

Blissfully Yours-blog-livres-La-Faucheuse« Les commandements du Faucheur : Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.
« MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel.
Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité.
Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux. »  »
La Faucheuse, Neal Shusterman, 18,90€

◇◇◇◇

La vraie Parisienne, d’Anne Plantagenet

Blissfully Yours-blog-livres-La-Vraie-Parisienne« Petite robe noire et trench mastic, perchée sur 12 cm de talons, toujours entre deux taxis, attablée à la terrasse du Flore, se demandant à quelle soirée mondaine elle va se rendre.
Telle est l’image universelle de la Parisienne. Existe-t-elle vraiment ?
C’est ce que se demande Caroline alors qu’elle attend Chloé, la vraie Parisienne qui vient dîner.
Ou la même Chloé, confrontée à la solitude de sa condition dans un métro infernal.
Ou encore Louise et Charlotte,chacune cherchant depuis vingt ans à être la Parisienne de l’autre.
En treize histoires, qui forment aussi bien un roman choral, Anne Plantagenet raconte des femmes qui portent l’inquiétude secrète de ne pas être à la hauteur, des femmes de notre époque, dignes des héroïnes cabossées d’un Robert Altman. L’auteur, qui se confond parfois avec la narratrice présente dans chaque scène, repère le bas filé sur la parfaite silhouette, agrandissant l’accroc avec élégance et une petite dose de cruauté. »
La vraie Parisienne, Anne Plantagenet, 13€

◇◇◇◇

Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux, de Kate Atkinson

Blissfully Yours-blog-livres-Les-Choses-s'arrangent-mais-ça-ne-va-pas-mieux« Comme un caillou tombant dans l’eau et provoquant des cercles concentriques qui finissent par envahir toute la surface, un simple choc suffit à mettre en branle un véritable maelström romanesque aux multiples épisodes parfaitement imbriqués les uns dans les autres.
Les rues d’Edimbourg en pleine période de festival sont particulièrement encombrées. Le conducteur d’une Peugeot grise freine un peu brutalement pour éviter un piéton, une Honda le percute par l’arrière sans qu’il y ait d’ailleurs de dégâts importants et son propriétaire jaillit aussitôt de son véhicule, armé d’une batte de base-ball pour tout détruire sur son passage.
Un témoin parvient à limiter le massacre, le furieux prend la fuite, la police intervient, l’incident est clos.
Pourtant dès lors, tous les protagonistes de cet incident de la circulation vont se trouver embarqués dans la même galère. Martin, le témoin qui est intervenu pour mettre fin à la dispute, Gloria qui faisait la queue avec son amie Pam pour assister à un spectacle de théâtre et dont le mari Graham, promoteur immobilier prospère est le roi du blanchiment de l’argent sale, Jackson ex-flic, ex-privé, héros d’un précédent roman de Kate Atkinson…
C’est passionnant comme un thriller qui ne se prendrait pas au sérieux. L’auteur fait jouer tous les ressorts du roman policier pour passer au crible les travers de notre société, des milieux économiques aux milieux intellectuels avec une verve et un humour féroce proprement irrésistibles. »
Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux, Kate Atkinson, 22€

logo-2017-signature-articles